Comment éviter le bizutage générationnel ?

01/09/2017 10:33

 

Managers Millennials : challengés par les collaborateurs plus âgés ?

Comment manager les Millennials Hyper-connectée, en quête de sens, d’aventure et d’équilibre, adepte de la flexibilité, en recherche de sur-mesure et de retour permanent … cette génération née entre 1980 et 1995 ne ferait rien comme ses aînés. Les articles et conseils, parfois un peu caricaturaux, fleurissent à ce sujet.

Alors que le temps passe et que les Millennials vieillissent, il y a nettement moins de ressources en revanche pour répondre à la question inverse : Quels sont ou seront les défis et comportements d’un manager issu de la génération Millennials ? C’est pourtant une question à laquelle tous les services en charge de l’acquisition et du développement de Talents sont confrontés pour préparer la relève.

Forbes propose un guide à l’attention des Managers Millennials  - Millennial Managers : a guide for successful management. Nous nous sommes inspirés des principaux éléments de ce guide que nous avons remis dans un contexte français avant d’ouvrir le débat sur le style de management des Millennials.

 

Manager des collaborateurs plus vieux

Ainsi, le principal défi auquel les Managers Millennials sont ou seront confrontés, c’est le fait de devoir - sauf à travailler dans une entreprise dont la moyenne d’âge des collaborateurs serait moins élevée que leur propre âge - potentiellement encadrer des collaborateurs plus vieux qu’eux … voir beaucoup plus vieux.

Une tâche plus difficile pour les Millennials ?

Ce phénomène n’est pas nouveau. Les managers des générations précédentes ont aussi été confrontés à cette difficulté en prenant leur premier poste d’encadrement. Mais peut-être la tâche sera-t-elle rendue plus ardue pour les Millennials du fait de l’allongement du temps de travail et de la mise en place d’organisations holocratiques avec relativement peu d’échelons managériaux.  

Par ailleurs, les différences de valeurs et de comportements entre les générations qui ont connu le monde sans internet et les Millennials sont suffisamment significatives pour que ce sujet générationnel et stratégique soit adressé par les organisations et pris en compte par les jeunes managers.

 

Les Managers Millennials à l’épreuve des collaborateurs plus vieux

Des collaborateurs plus expérimentés professionnellement et personnellement

De fait, les collaborateurs plus âgés ont une expérience professionnelle plus longue par laquelle ils ont pu développer une meilleure connaissance des organisations et de la nature humaine. Mais ils ont aussi un vécu personnel plus « avancé » : mariage, enfants, divorce, décès ou dépendance de proches… ; et des comportements qui n’ont pas été façonnés par le tout-internet.

Un bizutage générationnel

Manager des collaborateurs plus âgés expose quasiment d’emblée le jeune manager à des a-priori, tant il est vrai que les médias et organisations n’ont eu de cesse de tirer le "portrait type des Millennials" depuis une dizaine d’années - cette génération qui va changer le monde - ringardisant du même coup les valeurs et comportements des générations précédentes.

Evidemment, le bizutage ne se joue pas sur le terrain de la compétence dure et de l'expertise métier… mais plutôt sur le comportement, la compréhension de l’organisation, les relations interpersonnelles, la compréhension des codes… donc sur le management. Sans compter que peuvent se rejouer des histoires personnelles « parents-enfants » ; « petit frère-grande sœur », inappropriées dans un cadre professionnel.

Ainsi, de manière assez logique, le Manager Millennial peut se voir tacitement reprocher son peu de vécu, et donc son manque de crédibilité et sa faible capacité à donner l’exemple. Trois éléments qui grèvent la confiance.

 

Des risques des deux côtés et pour l’organisation

De ces a-priori et différences générationnelles peuvent naître des conflits et des risques professionnels, - notamment psycho-sociaux comme le harcèlement, la dépression ou le burn-out - impactant la performance des organisations. Il est donc primordial pour les organisations de bien accompagner leurs jeunes managers dans la prise de responsabilités managériales.

 

Accompagner les jeunes talents dans l’encadrement

Coaching, rencontres et développement personnel

Pour désamorcer les a-priori des collaborateurs plus âgés il est nécessaire pour les organisations d’accompagner les jeunes managers dans :

  • la compréhension de l’organisation et la place du manager et de ses collaborateurs dans cet éco-système afin de les aider à développer leur leadership et à aligner tous les collaborateurs sur un même objectif ;
  • le management, l’écoute active, la compréhension du langage corporel pour aider les jeunes managers à détecter les signaux faibles et les ressorts de chaque collaborateur ;
  • la compréhension des comportements, valeurs, moteurs et fonctionnement des autres générations, de la même manière que leurs aînés l’ont fait pour comprendre les Millennials ;
  • le développement de relations professionnelles et commerciales de haut-niveau grâce à l’accès à des cercles privilégiés ;
  • le feedback régulier des dirigeants et des ressources humaines envers ces jeunes managers, justement très en attente de retours.

Des preuves !

Moins « cher » qu’un manager plus expérimenté, le jeune manager devra être d’autant plus attentif à donner des preuves de son éthique, de son impartialité, de sa disponibilité, de son écoute, de sa bienveillance et de ses compétences pour consolider son leadership.  "Il n'a pas été choisi simplement parce qu'il est jeune, moins cher et facile à façonner par l'organisation ... mais parce qu'il est compétent !"

 

Les Millennials changeront-ils le management ou seront-ils transformés par lui ?

La littérature disponible décrit souvent les Millennials comme une génération ultraconnectée ; en mode collaboratif ; en quête de sens et d’un projet ou manager inspirant ; souhaitant un job sur-mesure avec de la flexibilité pour conjuguer « temps pro et perso »…

Y aura-t-il un "Management Millennials" ?

En termes de management, on peut se poser les questions inverses. Sauront-ils inspirer les collaborateurs de toutes les générations ? Seront-ils des champions de la conduite du changement au sein des organisations du fait de leur agilité ? Seront-ils capables de prendre en compte les aspirations de chacun en conjuguent flexibilité, collaboration et performance ? Seront-ils des as du management à distance ? Comment la parentalité, les étapes et épreuves de la vie va-t-elle les transformer et transformer les organisations ?  Seront-ils à l’aise dans tous les types d’organisation ? Dans quelle mesure transformeront-ils les organisations ? ...

Une fois passés du côté du management, on peut donc se demander si ces Millennials auront pu conserver et appliquer à leurs équipes intergénérationnelles leurs valeurs de départ ; ou s’ils passeront du côté des « vieux ». Forbes indique en tout cas dans son article qu’ils devront certainement, comme leurs aînés managers, arriver avant tout le monde et partir après leurs équipes pour pouvoir relever ce défi…Une petite entorse, déjà, aux aspirations d’équilibre vie-pro / vie-perso …

 

Lire aussi :

 

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob, Solutions RH pour la communauté Agro

Commentaires


Connexion