Transformation digitale des entreprises agroalimentaires

24/06/2019 05:35

Une accélération !

Les Observatoires du secteur alimentaire viennent de publier une étude sur L’impact du numérique sur les métiers alimentaires. C’est l’occasion de faire un point d’étape sur la transformation digitale des entreprises agroalimentaires et sur leurs besoins en compétences.

 

 

Une accélération de la transformation numérique dans les IAA

68% des entreprises agroalimentaires françaises ont entamé leur révolution numérique, selon l’étude.

C’est 30 points de plus par rapport 2017. Cela traduit une réelle prise de conscience de la nécessité de se digitaliser par un secteur très hétérogène et réputé pour n’être pas très en avance par rapport à d’autres industries.

 

Traçabilité et performance industrielle first

Les chantiers déjà amorcés concernent prioritairement la gestion de la traçabilité et la performance industrielle.

Ils sont une réponse aux attentes des consommateurs en matière de santé, sécurité, qualité et personnalisation. Mais ils sont aussi nécessaires pour innover plus rapidement, à moindre coûts, en réduisant le gaspillage et en améliorant les conditions de travail dans un secteur qui n’a pas toujours une image très séduisante.

 

Place à la gestion de la relation client et à l’expérience utilisateur

Un grand nombre d’ETI et PME concentrent désormais leurs projets de transformation digitale autour de la Gestion de la relation client. Contenus, e-marketing et parcours d’achat des clients permettent d’orienter la stratégie omnicanale de l’entreprise, de promouvoir ses engagements RSE, de nourrir l’innovation et de piloter au quotidien les opérations de séduction auprès des cibles. Au centre de tout ce dispositif, les données collectées permettent de mesurer, anticiper, ajuster la communication de l’entreprise.

 

Le e-commerce à développer

Pour autant, l’étude indique que seulement 17% des IAA ont une plateforme de e-commerce. Elles sont malgré tout 30% à considérer que la gestion d’un site de e-commerce est une compétence à développer dans le futur.

Elles sont également 39% à estimer que la communication digitale est une compétence clé nécessaire au développement de l’activité des entreprises.

Ce retard du secteur teinté d’une prise de conscience permet de rappeler que le tissu des IAA est composé à 98% de TPE / PME qui n’ont pas toujours les ressources et moyens nécessaires pour ce faire.

 

Les compétences à développer

49% des entreprises (et 69% des entreprises de plus de 300 salariés) estiment que les niveaux actuels de leurs salariés concernant le digital ne correspondent pas à leurs attentes.

Les publics concernés prioritairement par le développement de compétences digitales sont les collaborateurs de production (48%), les équipes commerciales (40%) ; et les équipes marketing et communication (37%).

Quant aux thèmes prioritaires de montée en compétences des salariés en 2019-2020, il s’agit de l’accompagnement au changement (38%) ; de l’évolution de la relation client (29%) ; et de l’accompagnement au management (29%).

 

Une transformation globale

Comme tous les acteurs économiques, les entreprises agroalimentaires n’échappent pas à une transformation globale de leurs organisations. Cette dernière est modelée par le digital qui permet un pilotage par la donnée ; les attentes et réactions des différentes parties prenantes ; et le raccourcissement des temps. Elle implique à la fois des changements de modes de travail, des évolutions de métiers et des besoins en compétences.  La transformation digitale est donc avant tout humaine.

Il est donc important de bien se faire accompagner dans cette transformation pour se doter des compétences nécessaires tout en préservant et développant son Capital Humain, la première richesse d’une entreprise.

 

Image par rawpixel de Pixabay

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob

 

Lire aussi :

 

Commentaires


Connexion