Un robot pizzaïolo !

12/06/2018 00:00

Une prouesse technologique pour applications alimentaires et non alimentaires

Un robot pizzaïolo a été développé à Naples. C’est une véritable prouesse technologique car il s’agit de manipuler une matière élastique et molle qui change continuellement de densité et de forme ! Quelles utilisations dans les domaines alimentaires et non alimentaires ? Quel impact sur l’évolution des métiers alimentaires ?

 

 

 

L’imitation du savoir-faire culinaire humain

Malaxer de la pâte, l’étirer sans la déchirer, la repétrir jusqu’à obtenir la bonne texture, et même la faire tournoyer… ajouter et répartir minutieusement les ingrédients...la mettre au four... Il en faut de la dextérité pour faire une pizza ! Un savoir-faire valorisé dans les concours de pizzaïolos et même en Championnat du Monde de Pizzas.

Un championnat auquel pourrait bien participer l’année prochaine un robot ! En effet, le projet Robotic Dynamic Manipulation, RoDyMan pour les intimes, a mis au point un robot capable de réaliser des pizzas. Une véritable prouesse technologique car il s’agit de manipuler une matière élastique et molle qui change continuellement de densité et de forme et de la manipuler dans un mode non préhensible, c’est-à-dire sans l’attraper.

 

Un hommage à Naples

Le projet financé par des fonds européens a nécessité 5 années de développement au sein du département de l’Ingénierie Electrique et des Technologies de l’Information de l’Université de Naples. Outre les activités manufacturières, l’objectif du projet est de développer des robots capables d’intervenir pour aider les personnes âgées ou handicapées, pour des besoins médicaux et dans toutes les activités manuelles qui nécessitent une sensorialité et une dextérité importantes.

Cela signifie imiter des compétences qui sont le résultat à la fois de la biologie humaine et de l’évolution culturelle. Un objectif très difficile à atteindre ! D’abord parce que nous n’avons pas une connaissance parfaite de la nature humaine. Ensuite, parce que créer un tel robot est un challenge, notamment en termes de sécurité, d’esthétique et de facilité d’utilisation.

La préparation de la pizza est donc plus une manière d’expérimenter le robot et de rendre hommage à Naples qu’un but en soi. Pour ce faire, l’imitation des gestes humains a été possible en captant les mouvements d’un chef pizzaïolo en train d’élaborer une pizza.

 

Evolution des métiers alimentaires ?

Faut-il voir dans ce prototype une prochaine évolution des métiers de l’alimentation ? Ce qui est sûr, c’est qu’il y a un marché pour cela. Dans le domaine de la pizza et pourquoi pas dans d’autres domaines alimentaires ?

La consommation de pizzas est particulièrement importante aux Etats-Unis (1er pays consommateur), en France (2ème pays consommateur de pizzas) et en Italie (3ème pays consommateur). En France toutefois, après 4 années de forte croissance, la consommation de pizzas a reculé en 2016 avec 745 millions de pizzas consommées contre 819 millions en 2015. La raison : la concurrence des sandwichs, burgers… qui ont su se renouveler pour répondre aux attentes gustatives, nutritionnelles et éthiques des consommateurs…indique le cabinet Gira Conseil

La pizza préparée par un robot peut-elle réenchanter le produit, permettre de renouveler les recettes, créer de nouveaux concepts de restaurants rapides ou de camions pizzas avec un robot capable de fabriquer 120 pizzas par heure ? Inversement, un robot imitant la préhension humaine peut-il être utilisé pour fabriquer d’autres types d’aliments, comme les sandwichs et les burgers ?

A suivre…

 

Lire aussi :

 

Photo : capture d’écran site RoDyMan

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob

 

Commentaires


Connexion