Le MIT crée des « pâtes origami »

04/09/2017 00:00

Des pâtes qui changent de forme pour optimiser le packaging

Des chercheurs du MIT’s Tangible Media Group ont créé des pâtes plates qui changent de forme à la cuisson pour optimiser l’espace.

 

 

67% d’air en moyenne dans un paquet de pâtes

Qu’y a-t-il dans un paquet de pâtes alimentaires ? Des pâtes, bien sûr … Mais aussi beaucoup d’air ! En moyenne, 67% du volume d’un paquet en fait ! Parfois, les paquets sont gonflés pour éviter que les pâtes ne finissent en miettes et résistent aux chocs.  Mais tout cet air, n’est-ce pas un peu de la place de perdue dans les containers, les rayons, et les placards ?

 

Sur le même principe qu’Ikéa !

Partant du principe qu’il y a de l’espace à optimiser et un vrai challenge pour les industriels, les transporteurs et les consommateurs, une équipe de chercheurs du MIT’s Tangible Media Group a travaillé sur une pâte plate qui prend une forme à la cuisson.

C’est un peu le même principe que les meubles en kit dont la conception est optimisée pour faire des packagings qui prennent le moins d’espace possible et rentabiliser le transport et le stockage. Idem pour les sacs de stockage de linge dont on peut aspirer l’air.

 

Des pâtes en gélatine et amidon, imprimées en 3D

Les pâtes sont élaborées à partir d’amidon et de deux couches de gélatines superposées, celle du dessus étant plus dense pour absorber davantage d’eau. Quand les pâtes sont plongées dans l’eau, la couche supérieure se recourbe sur la couche inférieure pour former une arche. Pour créer des formes différentes, les chercheurs ont eu recours à l’impression 3D : en imprimant des rayures de cellulose sur la gélatine, ils peuvent contrôler le volume d’eau absorbé par la couche supérieure et créer différentes formes de pâtes.  

 

Scientifique, ludique … gastronomique ?

En dehors du côté évidemment « wonder » de faire cuire des pâtes qui se transforment à la cuisson et du gain d’espace… est-ce que c’est bon ? D’après les chercheurs, oui, mais on aimerait bien goûter. On ne sait pas non plus s’il s’agit de gélatine animale ou non, ce qui peut avoir son importance pour certains consommateurs. A suivre…

 

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob, solution RH pour la communauté agro

 Crédit photo : extrait vidéo : https://news.mit.edu/2017/researchers-engineer-shape-shifting-noodles-0525

 

Commentaires


Connexion