Le Musée de la nourriture dégoûtante bientôt à Nantes !

13/06/2019 07:22

Quand les goûts des uns sont les dégoûts des autres …

 

Ouvert en Suède et à Los Angeles fin 2018, le Musée de la nourriture dégoûtante va s’installer à Nantes du 25 au 29 septembre, d’après la rédaction d’Alimentation Générale. C’est l’occasion de faire un retour sur le concept de ce musée, qui, dans un monde où les frontières s’estompent, montre que les cultures gastronomiques ne sont pas encore « tout à fait tout à fait » métissées, (mais peuvent aussi être une source d’inspiration !).

 

 

 

Vous reprendrez bien un verre de vin de souriceaux avec cette tarentule frite ?

Escargots français, roquefort qui claque persillé de pénicilline, cuisses de grenouilles poêlées, munster option haleine de poney… notre culture gastronomique pourtant réputée mondialement a de quoi rebuter les étrangers. De même, nous ne sommes sans doute pas prêts à boire du vin de souriceaux pour accompagner un cochon d’Inde rôti, une tarentule frite, suivis d’un fromage de Sardaigne aux asticots grouillants et d’un durian en dessert, ce fruit asiatique à l’odeur putride.

Voilà pourtant le type de mets présentés au Musée de la nourriture dégoûtante  qui a ouvert ses portes fin 2018 en Suède à Los Angeles. Et bonne nouvelle pour les gastronomes téméraires, Alimentation Générale a annoncé l’ouverture d’un musée à Nantes du 25 au 29 septembre prochain ! Le dégoût est paraît-il très culturel, très subjectif …

 

Un champ d’exploration possible pour les industriels de l’Agro ?

C’est sûr qu’à côté, l’innovation « parfum fraise » des nouveaux yaourts Bio au lait de chèvre, fait un peu pâle figure. C’est sûr aussi, qu’à côté, commander des sushis, mets qu’on pensait un peu exotiques, ça fait un peu touriste « all inclusive » …

L’ouverture des dernières frontières culinaires et culturelles est-elle possible ? Peut-elle inspirer l’industrie agroalimentaire ? A suivre… mais peut-être pas tout de suite quand même…

 

Image : copie d’écran film de l’AFP

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob

A lire :

 

Commentaires


Connexion