Innovation packaging : des pailles comestibles et biodégradables

22/01/2018

 

Lolistraw va proposer des pailles à base d'algues

Les pailles, c’est fun, c’est les anniversaires, le petit accessoire coloré qui permet de siroter sa boisson. C’est pratique aussi : à travers un couvercle, elles permettent aux enfants (et aux grands) de boire sans se tâcher ou renverser la boisson.

Dans les décharges et les océans, en revanche c’est nettement moins « fun » !

 

 

 

Le 7ème continent

Le 7ème continent, ce tas gigantesque d’immondices produits par des humains tourbillonne au milieu du Pacifique et ne cesse de croître. Dans ce tas, beaucoup de déchets plastiques non biodégradables et meurtriers. Les poissons et mammifères marins meurent après avoir mangé des sacs en plastique qu’ils ont confondus avec des méduses. Les pailles se coincent dans les évents des dauphins et les narines des tortues marines, provoquant une mort lente.

 

500 M de pailles par jour utilisées aux Etats-Unis 

Parce que c’est « loin », parce que c’est « ailleurs », mais aussi parce que c’est plus « simple », pas assez de consommateurs font le lien entre la paille de leur soda et la destruction d’une partie de l’écosystème de la planète… Surtout dans le pays de l’hyperconsommation, à savoir les Etats-Unis, qui consomment 500 millions de pailles chaque jour et dont le Président actuel n’est pas spécialement connu pour ses positions en faveur du climat ou de l’environnement !

Mais depuis quelques années les images qui montrent l’impact de la consommation se multiplient, les comportements commencent à changer, et des entreprises proposent des solutions innovantes.

 

Lolistraw de Loliware

Parmi ces entreprises, Loliware a mis au point des gobelets « biodegredible », c’est-à-dire comestibles et biodégradables. L’entreprise New Yorkaise spécialisée dans les bioplastiques propose de mettre sur le marché des pailles sur le même principe : Lolistraw.

Réalisées à partir d’algues et de colorants biologiques, les pailles existent en différentes saveurs et peuvent être consommées par l’utilisateur ou bien compostées, indique le site Springwise. Elles sont entièrement biodégradables en milieu marin et peuvent même être enrichies en nutriments pour inciter les utilisateurs à les consommer. Elles ont aussi une durée de survie de 24h dans une boisson.

L’entreprise qui a lancé une campagne de levée de fonds et de pré-commandes devrait mettre sur le marché ses pailles en août 2018.

 

Lire aussi : 

 
Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob, solutions RH pour la communauté Agro

 

 

 

Commentaires


Connexion