Influenceurs et malbouffe : quel impact sur l’alimentation des enfants ?

19/03/2019 10:08

Comment inciter les enfants à bien se nourrir dans un monde hypermobile et hyperconnecté ?

Une étude de Pediatrics, le journal officiel de l’académie américaine des pédiatres, démontre l’impact de la malbouffe véhiculée par des influenceurs sur le comportement alimentaire des enfants.

 

La malbouffe véhiculée par des influenceurs entraîne une surconsommation de produits non sains chez les enfants

Les résultats de l’étude sont édifiants. Les enfants ayant été exposés à des influenceurs avec des encas non sains ont augmenté de manière significative leur consommation totale d’encas (448,3 kilocalories) et notamment d’encas non sains (388,8 kilocalories) en comparaison avec ceux exposés aux influenceurs sans produit alimentaire (357,1 et 292,2 kilocalories). Par ailleurs, les enfants exposés à des influenceurs avec des snacks sains n’ont pas modifié leur prise alimentaire de manière significative.

 

176 enfants de 9 à 11 ans exposés à de faux profiles Instagram d’influenceurs

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont réparti 176 enfants âgés en moyenne de 10 ans et demi en 3 groupes. 58 enfants ont été exposés à de faux profils Instagram de deux You Tubeurs célèbres avec des encas non sains ; 59 avec des encas sains et 59 sans produit alimentaire. Par la suite, la prise d’encas sains, non sains et la prise totale d’encas a été mesurée.

 

Comment promouvoir une alimentation saine auprès des enfants ?

Certes, les résultats de l’étude confirment scientifiquement ce que la plupart des parents pourrait être amenée à penser de manière assez logique et empirique. Cependant, elle éclaire aussi sur les dangers des médias sociaux et les traces mémorielles laissés chez les enfants qui trouvent chez les influenceurs des modèles, et ce, quelle que soit leur nationalité. Par ailleurs, l’étude insiste sur le fait que l’exposition à de la malbouffe entraîne une augmentation de la consommation totale et notamment de la consommation d’encas non sains ; alors que l’exposition à des influenceurs avec de la nourriture saine n’a aucun effet sur les enfants. Dès lors, dans tous les pays, la voie de l’éducation nutritionnelle et alimentaire semble être une piste à explorer ou à développer dès le plus jeune âge et avec le concours des parents, dans les crèches et les écoles, par exemple, pour apprendre aux enfants et aux familles, quel que soit leur milieu social, à bien s’alimenter.

 

Image par hummelltime de Pixabay

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob

 

 

Lire aussi :

Commentaires


Connexion