Digitalisation des données produits : enjeu stratégique pour les IAA

16/09/2019 00:29

CodeOnline Food permet aux IAA de digitaliser leurs infos « produits »

 

La conquête des partenaires, distributeurs et consommateurs se gagne aussi sur le front de la « donnée produit » pour les entreprises agroalimentaires… Découvrez CodeOnline Food !

 

 

Digitaliser les données des produits agroalimentaires et en garder la maîtrise

CodeOnline Food est un service en ligne, issu d’une initiative collective, afin d’accompagner les entreprises, et plus particulièrement les TPE et PME, dans la digitalisation et structuration de leurs informations produits. La source des données produits est alimentée exclusivement par les marques qui peuvent donc garder la maîtrise de la qualité des informations concernant leur propres produits.

Les données - en tout une trentaine - concernent :

  • les données de base : code GTIn (Global Trade Item number) ; code GLn (Global Location number) ; code de classification GPC ; marque principale ; marque secondaire ; libellé ; marché cible…
  • les données règlementaires : dénomination ; quantité nette ; déclaration nutritionnelle ; liste des ingrédients, dont les ingrédients allergènes ; conditions particulières de conservation et/ou d’utilisation ; nom et l’adresse de l’exploitant du secteur alimentaire ; pays d’origine ou lieu de provenance ; mode d’emploi ; titre alcoométrique volumique…
  • les données complémentaires : régime (végétarien, halal, casher,...) ; labels (bio, équitable,...) ; nutriscore (optionnel) …
  • l’image du produit : lien de téléchargement de l’image ; description du contenu de l’image ; date de fin de validité de l’image…

 

Délivrer une information complète et fiable pour fluidifier les échanges

CodeOnline Food permet aux IAA de diffuser facilement de l’information sure auprès de tout l’écosystème : grossistes, partenaires, institutions, distributeurs, applications, consommateurs…quel que soit le canal de distribution. Il évite que les informations « produits » ne soient recopiées plusieurs fois de manière erronée ou incomplète par des intermédiaires. C’est donc un gain de temps et de sécurité pour la commercialisation.

Par ailleurs, le système de données structurées permet de créer un socle commun pour l’ensemble des produits alimentaires français. Les partenaires, distributeurs, consommateurs, peuvent ainsi se faire une idée des produits sur la base de données comparables et fiables.

 

Faciliter le choix du consommateur

Enfin, les consommateurs, attentifs à ce qu’ils achètent, utilisent de plus en plus d’applications pour réaliser leurs achats alimentaires.

Une étude menée par Opinion Way en octobre 2018 « Les Français et l’alimentation : confiance, attentes d’informations et perception de la qualité des produits » indique que 86% des français font attention à leur alimentation, dont 21% très attention. De même, 86% des français ont de fortes attentes d’informations sur les produits qu’ils achètent, cette proportion augmentant avec l’âge. Les attentes sont particulièrement importantes en ce qui concerne le prix (62%) ; la provenance (58%) ; la composition (56%) ; la qualité gustative (43%) et les qualités nutritionnelles (43%). Dans une moindre mesure sont cités : le respect du bien-être animal (25%) ; l’impact environnement du produit (19%) ; la marque (17%) ; et la présence d’allergène (14%).

La digitalisation des données est donc une manière pour les IAA de permettre au consommateur d’effectuer plus facilement ses achats tout en se démarquant des concurrents par la qualité (labels, ingrédients…) des produits et la complétude des données fournies. Par ailleurs dans un contexte climatique et écologique qui tend à réduire l’emballage et promouvoir le vrac, l’accès à des informations produit fiables sur support digital, via des applications, offre un réel service.

 

Un projet collaboratif porté par GS1 en partenariat avec des fédérations agroalimentaires

L’initiative CodeOnline Food a été mise en place par GS1 - l’organisation mondiale de standardisation, neutre et à but non lucratif, créée par les entreprises pour faciliter l’échange d’information et le commerce – en collaboration avec plusieurs fédérations et institutions de l’agroalimentaire, dont l’ANIA, Coop de France, la FCD, Fedalim, la FEEF, la FFAS, la FNCG, le FNSEA et l’ILEC. Les entreprises qui veulent avoir accès au service CodeOnline Food doivent être adhérentes de GS1.

 

Photo by Paolo Bendandi on Unsplash

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob

 

Lire aussi :

Commentaires


Connexion