Le Responsable de Laboratoire : un chef d’entreprise autonome et polyvalent…

10/11/2017

 

« …le Responsable de Laboratoire, c’est véritablement un chef d’entreprise autonome et polyvalent… »

 

Noumia Abdallaoui,

Directrice de Laboratoire chez Cojean

Diplômée de l’Université Pierre et Marie Curie, Noumia Abdallaoui dirige le laboratoire de production de Cojean. Elle évoque pour Wonderfoodjob son intégration et son évolution dans l’entreprise ainsi que les challenges du poste de Responsable de Laboratoire.

« Je garde un excellent souvenir de mon intégration chez Cojean… »

CT : Vous êtes chez Cojean depuis presque trois ans maintenant, pouvez-vous nous parler de votre intégration et évolution professionnelle au sein de cette entreprise ?

NA : Effectivement, je suis arrivée chez Cojean en mars 2015 en tant que Directrice Adjointe du Laboratoire dans un contexte de restructuration de la cuisine centrale.

Je garde un excellent souvenir de mon intégration avec le privilège d’avoir – avant la validation de mon contrat – pu passer une demi-journée dans l’entreprise pour me donner un avant-goût des challenges à venir ! Après mon embauche, j’ai fait le tour de tous les postes du laboratoire : la production et fabrication pure, les achats, la commande de matières premières…. Cela m’a permis de pouvoir apprécier les tenants et les aboutissants de chaque poste, mais aussi de proposer, avec mon regard neuf, des améliorations lors des points hebdomadaires avec mon Directeur.

Ce dernier part pour de nouvelles aventures et je prends prochainement un poste avec un périmètre élargi. Je recherche donc actuellement un Responsable de Laboratoire (H/F) pour travailler sous ma responsabilité.

 

« La composante humaine et l’esprit d’équipe sont […] très importants et il faut savoir fédérer une équipe multiculturelle. »

CT : Actuellement, quels sont vos challenges quotidiens ?

NA : Le premier challenge de l’ultra frais, c’est de produire et livrer en temps et en heure à nos restaurants un très large choix de salades, sandwichs, plats chauds et desserts dans le plus grand respect des produits, mais aussi des règles d’hygiène, de sécurité et de qualité.

Ce premier challenge est indissociable d’un deuxième challenge qui tient au management des hommes. Chez Cojean, toutes les productions sont faites manuellement par deux équipes qui tournent 6 jours sur 7. La composante humaine et l’esprit d’équipe sont donc très importants et il faut savoir fédérer une équipe multiculturelle. Il faut gérer les plannings et optimiser en continu les méthodes de production en ayant toujours en tête la santé et sécurité au travail. C’est la raison pour laquelle, nous travaillons à l’amélioration des gestes et postures et nous avons réalisé des investissements en ce sens pour améliorer l’ergonomie des postes de travail.

 

« …le Responsable de Laboratoire, c’est véritablement un chef d’entreprise autonome et polyvalent…»

CT : Quelles qualités sont attendues chez les managers de Cojean ?

NA : Chez Cojean, nous sommes très attentifs à l’ambiance de travail dans l’entreprise et c’est pourquoi nous faisons le maximum pour éviter le stress et toujours être dans l’anticipation. Un bon manager chez Cojean, c’est un manager qui saura fédérer les hommes autour d’un projet. C’est aussi une personne qui saura prendre les bonnes décisions pour optimiser sans arrêt la production, parce qu’il connaît parfaitement tous les postes. Enfin, en ce qui concerne le Responsable de Laboratoire, c’est véritablement un chef d’entreprise autonome et polyvalent qui gère son budget, cherche à rendre ses méthodes plus efficientes et est capable de remplacer n’importe quel employé absent.

 

« …satisfaire une clientèle large avec des recettes haut-de-gamme qui changent tous les trois mois et incluent des propositions végétariennes et végétaliennes… »

CT : Qu’est-ce que Cojean a de plus pour vous dans l’univers du fast casual ?

NA : Nous sommes positionnés sur l’ultra-frais avec des matières premières livrées au laboratoire tous les matins depuis Rungis. Nous avons pour objectif de satisfaire une clientèle large avec des recettes haut-de-gamme qui changent tous les trois mois et incluent des propositions végétariennes et végétaliennes. C’est en tout cela que notre positionnement est différenciant.

 

« … les perspectives d’évolution en interne sont réelles…»

CT : Si vous deviez convaincre un candidat de rejoindre Cojean, quels seraient vos arguments ?

NA : Cojean est une entreprise qui a quinze ans d’existence avec des valeurs humaines très fortes et de nombreux projets de développement qui se concrétisent par des ouvertures de restaurants en France et en Europe (ouverture du 1er Restaurant Cojean Londres il y a 1 an) et une politique de Responsabilité Sociale et Environnementale très active. Ce n’est pas une entreprise qui ronronne ! J’ajoute que les perspectives d’évolution en interne sont réelles. Certains managers ont commencé à des postes opérationnels.

 

CT : Dernière question à laquelle tous les professionnels de l’agroalimentaire sont en général sensibles, quelle est votre Madeleine de Proust ?

NA : Ma Madeleine de Proust, est plutôt olfactive. Il y a quelques temps, je me promenais dans la Baie de Somme avec ma sœur. Et puis tout à coup en passant dans une rue, nous avons senti une odeur d’oignons revenus et cela nous a rappelé à ma sœur et à moi-même les plats de ma grand-mère …

 

Lire aussi :

Annonce Responsable de Laboratoire (H/F)

 

Propos recueillis par Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob, Solution RH pour la Communauté Agro

Commentaires


Connexion