Votre partenaire recrutement dans l'Agroalimentaire

Qu’est-ce qu’un Wonderfoodstage ?

Publié le 14 décembre 2017

Sarah, Antoine et Alexandrine nous racontent leur expérience

 

Qu’est-ce qu’un Wonderfoodstage ? Bon, c’est un stage dans le domaine du food, ça c’est clair. Mais encore ? A travers les expériences de Sarah, Antoine et Alexandrine, tous les trois très satisfaits de leur stage, voici quelques conseils pour trouver   LE super stage !

Alexandrine est en Master II de Management. Elle est en césure et a réalisé un premier stage de six mois dans un grand groupe agroalimentaire international. Actuellement, elle est en stage pour six mois chez un confiseur industriel familial en tant qu’Assistante Category Manager.

Antoine est étudiant à Néoma Business School où il effectue un Bachelor en Business Administration. Il a déjà effectué trois stages dans l’agroalimentaire, au sein d’un grand groupe tout d’abord, dans le domaine des spiritueux ensuite, et enfin dans le secteur des “soft drinks”.

Sarah, étudiante à Montpellier Business School réalise son premier stage de césure dans une start-up qui cuisine et livre des repas sur les régions de Paris, Lille et Lyon.

Cet article n’a aucune valeur scientifique du fait du faible échantillon interrogé mais nous permet de rassembler quelques conseils à l’attention des étudiants en recherche de stage. Wonderfoodjob remercie Antoine, Alexandrine et Sarah pour leur disponibilité.

 

 

Cerner ses objectifs : explorer ou construire ?

Une des premières questions qui se pose quand l’on recherche un stage est sans doute celle de savoir quel est l’objectif de ce dernier dans le cadre de son cheminement pré-professionnel et de son développement personnel.

  • Tous les stages n’ont pas les mêmes enjeux

Car tous les stages n’ont pas les mêmes enjeux. Un stage de début d’études n’a pas les mêmes implications qu’un stage de fin d’études qui peut éventuellement déboucher sur un CDI.

Tout au long de la formation, les différentes expériences de stages permettent, en se confrontant à la réalité, de valider des choix de secteurs, d’entreprises ou de métiers en développant des compétences.

Deux stratégies différentes se dégagent des discours des trois étudiants interrogés.

  • Explorer et tester des environnements différents

Pour Sarah et Alexandrine, il est question de se confronter à des types d’entreprises différents pour s’en faire une idée et avoir une grille de lecture qui leur permettra de choisir leurs futurs employeurs.

Alexandrine explique : « Pour ma première expérience de césure, j’ai fait un stage dans un grand groupe ; là je suis dans une structure plus familiale et pour la suite, je suis ouverte à d’autres types d’entreprises, aux startups et à l’international ». Sarah indique : « Je commence par un stage dans une startup et ensuite je ferai un stage dans une grande boîte pour tester différents environnements ».

Le stage permet alors de s’ouvrir à des expériences variées et de tester son affinité avec divers environnements tout en développant des compétences.

  • Construire un projet professionnel déjà identifié

Pour Antoine, les stages sont un moyen de développer ses compétences et de construire et préparer un projet professionnel bien identifié.

Il explique : « Mon père travaillait dans la grande distribution, donc j’ai une histoire familiale liée à l’agroalimentaire. De mon côté, j’ai beaucoup de chance parce que je sais ce que je veux faire ! Je veux être Directeur Commercial dans le domaine agroalimentaire. Pour y parvenir, je sais que je dois passer par plusieurs étapes et je choisis mes expériences de stages en fonction de cela, pour construire mon parcours professionnel. »

Le stage permet alors de se mettre en ordre de marche pour atteindre un objectif précis en accumulant au fur et à mesure des expériences cohérentes avec un objectif professionnel.

Une fois la stratégie clarifiée, il est plus facile de se lancer dans la recherche de stage.

 

Choisir son stage

Le choix du stage s’est fait pour nos trois témoins en superposant plusieurs filtres, de la recherche d’annonces sur Internet à l’entretien.

  • Sites des Ecoles, sites d’emplois et de stages, réseau

Si les Ecoles et divers sites (dont Wonderfoodjob !) proposent des stages, les offres peuvent également arriver par le biais des réseaux sociaux et réseaux personnels des étudiants. Comment sélectionner et choisir le bon stage ?

  • Ne répondre qu’aux offres pour lesquelles on est motivé

Pour Antoine : « Je conseille de développer et d’utiliser son propre réseau le plus tôt possible ! Mon conseil est de cibler un maximum et de ne pas postuler partout ! Il faut se réserver pour les stages pour lesquels on est vraiment motivé. »

Pour cela, il est nécessaire de savoir identifier quels sont ses points d’accroche avec une organisation et une mission. « L’idée de travailler dans une startup en “mode brouillon” m’attirait beaucoup car cela permet de toucher à tout et d’apprendre beaucoup de choses ; c’est ce qui a guidé mon choix de faire un stage dans cette startup. Je suis ravie de mon expérience parce que j’ai énormément appris en ce qui concerne les relations humaines et l’organisation avec un stage très polyvalent, explique Sarah ».

Pour Alexandrine : « Ce qui est important pour moi dans le choix de l’organisation dans laquelle je voulais faire mon stage, c’est la marque, le produit, mais aussi la qualité de vie au travail et l’environnement. »

Après ce premier filtre, d’autres moyens peuvent permettre de confirmer un choix ou une motivation.

  • Rencontrer le stagiaire précédent

De nombreux réseaux sociaux et classements permettent d’accéder à des notations et des informations sur l’ambiance, le mode de fonctionnement de l’entreprise, le style de management, les RH, la QVT…Mais la meilleure manière de se projeter dans un stage est sans doute de rencontrer le stagiaire précédent ou des personnes de l’organisation.

« En ce qui me concerne, j’ai trouvé mon stage par le biais de mon Ecole et j’ai rencontré la stagiaire qui avait le poste avant moi pour me faire une idée de la mission et de l’entreprise et savoir si ça collerait, indique Alexandrine ».

Cette précaution permet d’éviter de tomber dans le piège des offres de « Stage de Directeur Général » qui, sous couvert d’attractivité et de faibles moyens, se soldent par une sorte de mission fourre-tout allant de la stratégie à l’inventaire…

  • Poser les bonnes questions en entretien

Si la candidature donne lieu à un entretien, l’échange entre le candidat au stage et le représentant de l’organisation permettra de vérifier si les conditions sont réunies pour une expérience réussie des deux côtés.

A ce sujet, Sarah insiste : « Il ne faut pas hésiter à poser des questions ! ».

« Pour moi, indique Antoine, ce qui est important, c’est d’avoir à la fois des responsabilités avec un droit à l’erreur et en même temps un encadrement qui permette de progresser. En entretien, c’est ce que j’ai essayé de savoir. Je suis moins attaché à la flexibilité parce que je pense que c’est difficile de faire cohabiter la flexibilité avec certaines responsabilités. En revanche, je fais beaucoup de handball et c’est important pour mois d’avoir le temps de continuer cette activité en parallèle de mon travail avec une vraie coupure entre “vie pro” et “vie perso”. »

 

Alors qu’est-ce qu’un Wonderfoodstage ? C’est un stage dans le secteur agroalimentaire qui a été choisi par le stagiaire parce qu’il répond à ses objectifs et à ses critères ! C’est tout simple mais ça va mieux en le disant !

 

Crédits photos : CollegeDegrees360 , CC BY-SA 2.0

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob, Solutions RH pour la Communauté Agro