DOSSIER - Transition professionnelle : la partie cachée de l'iceberg

DOSSIER - Transition professionnelle : la partie cachée de l'iceberg

Vaste sujet que nous ne ferons qu’effleurer dans cet article, la connaissance de soi est un élément indispensable au développement personnel et à la construction professionnelle.

MBTI, SOSIE, tests de personnalités divers, Ennéagramme, bilan de compétences, … les outils pour aider à mieux se connaître et à évoluer vers une fonction ou un secteur en phase avec ses attentes et permettant d’exprimer tout son potentiel ne manquent pas.

Afin d’instruire votre propre dossier de transition professionnelle, nous avons souhaité vous donner envie de vous documenter sur les apports de Bernard Lievegoed et de Cynthia Fleury en matière de connaissance et d’accomplissement de soi.

2 - Les repères biographiques de Bernard Lievegoed pour comprendre où on en est

La plupart des grands experts en psychologie et sociologie ont travaillé sur des étapes de la vie et produit des modèles plus ou moins détaillés.

Nous nous sommes ici tout particulièrement attachés aux repères biographiques de Bernard Lievegoed (1905-1992) parce que son modèle met bien en avant les interactions entre le développement de l’individu et son activité professionnelle.

Le célèbre psychiatre hollandais est connu pour être à l’origine de la théorie du développement organisationnel et pour avoir fondé l’Institut Pédagogique des Pays-Bas dont la mission est de travailler avec les organisations et les individus pour les aider à atteindre leurs objectifs économiques, sociaux et culturels.

L’auteur de Phases : the spiritual rythm in adult life et de Man on the Threshold - The Challenge of Inner Development évoque l’intérêt de rechercher la manière dont un leitmotiv s’exprime ou cherche à s’exprimer de différentes manières sur le long terme en replaçant un problème, un fait, une étape, un événement dans le contexte plus large d’une vie. Il insiste également sur la valeur de l’introspection comme outil de connaissance de soi et de compréhension des phases de sa propre vie pour saisir le sens de son existence.

40 années de travail lui ont permis d’identifier des phases de vie propres à tous les individus. Le cours de la vie est ainsi jalonné de phases de constructions et de phases de crises et de transitions professionnelles.

La description très partielle de ces phases ci-dessous mérite d’être complétée par une lecture approfondie des ouvrages cités plus haut.

  • 18-21 ans: début d’un sentiment de responsabilité et besoin grégaire
  • 21-28 ans: en général, âge d’un premier emploi, premiers développements
  • Autour de 28 ans: questionnements : Suis-je sur la bonne voie ? Première rupture professionnelle avec formation possible ou transition professionnelle
  • 28-35 ans: période de construction, assurance, confiance en soi
  • Autour de 35 ans: Basculement. Questionnements existentiels : Suis-je à la bonne place ? Est-ce que j’atteins mon propre objectif ? Quel sens a ce travail pour moi ?
  • 35-42 ans: période de crise avec une recherche profonde de sens bouleversant l’assurance et l’objectivité qui a précédé. On recherche le fil rouge, le leitmotiv de sa vie. On va à l’essentiel, on trie, on délègue et on élague pour éviter de se trouver en surcharge. On se demande quelle image on a de soi et quelle image les autres ont de nous.
  • 42-49 ans: Apaisement par rapport avec la période précédente. On se rapproche des valeurs qui sont les nôtres et on les incorpore dans la vie sociale.
  • 49-56 ans: Crise de la cinquantaine. Recherche de socialisation, d’esthétique, d’éthique.
  • 56-63 ans: Ouverture à la recherche spirituelle. L’art joue un grand rôle.

Ainsi, dans tout processus de transition professionnelle, il est intéressant de se replacer dans ces grands repères biographiques et de rechercher son leitmotiv, son propre fil rouge pour pouvoir construire un futur en adéquation avec soi-même.

Sans oublier qu’il peut être très instructif de superposer ses propres repères biographiques avec ceux de l’organisation dans laquelle on travaille. L’organisation est-elle en phase pionnière où le développement d’une entité est fortement imprégné de son fondateur et où la motivation et l’effervescence compensent des process, fiches de postes et contrôles parfois approximatifs ? Est-elle en phase de différenciation où la structuration, le formalisme et la rationalisation sont de mise pour gagner en efficacité ? Vit-elle une crise ? Est-elle en phase de forte expansion avec des opportunités nombreuses pour ses salariés ? Est-elle en restructuration ? Vient-elle de se faire racheter ? … Les dissonances qui peuvent apparaître en superposant les deux parcours de vie peuvent véritablement aider une transition professionnelle en objectivant les choses. Quand on se rend compte que l’on ne regarde pas dans la même direction, c’est qu’il est surement temps de se séparer…

La semaine prochaine, nous complèterons cette approche des repères biographiques avec celle de Cynthia Fleury sur l’individuation.

CT