Les Merveilloeufs lancent leur première campagne de crowdfunding !

Les Merveilloeufs lancent leur première campagne de crowdfunding !

 

Un œuf végétal cru que les véganes, les allergiques à l’œuf et les curieux pourront cuisiner et incorporer à leurs recettes ? C’est l’innovation alimentaire que Philippine Soulères et Sheryline Thavisouk ont imaginée alors qu’elles étaient encore étudiantes. Le projet est devenu la start-up Les Merveilloeufs. Les deux co-fondatrices lancent, le 4 mai, une campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank pour financer la première production des Merveilloeufs. 

 

 « Notre œuf végétal cru était à la base un projet d’étudiantes »

 

CT : Où vous êtes-vous rencontrées ?

Sheryline : Nous nous sommes rencontrées sur les bancs de l’École de Biologie Industrielle de Cergy-Pontoise. Nous avons toutes les deux ensuite effectué un Master en Génie des Produits Formulés à l’UTC de Compiègne.

 

CT : Est-ce que vous vous destiniez à travailler dans l’alimentaire ou l’agroalimentaire ?

Philippine : Non, pas vraiment, même si dans ma famille mon père a fait une École d’Ingénieur Agro et mon frère travaille dans le domaine des boissons. En fait, c’est par notre projet Les Merveilloeufs, qui au départ était un projet d’étudiantes, que j’ai découvert les enjeux de l’alimentation. C’est ce qui m’a donné envie de travailler dans ce secteur.

Sheryline : En ce qui me concerne, personne ne travaille dans l’alimentation ou l’agroalimentaire dans ma famille. En faisant des études de biologie industrielle, je me destinais au secteur de la cosmétique, même si à un moment, j’avais été inspirée par la diététique. C’est vraiment grâce au projet des Merveilloeufs que j’ai découvert le monde et les enjeux de l’alimentation. 

 

« Nous nous sommes intéressées à l’alimentation et à ses enjeux à travers la création d’un produit pouvant satisfaire les véganes, les personnes allergiques et les curieux… »

 

CT : Vous évoquez les enjeux de l’alimentation, comment sont-ils connectés à votre projet d’étudiantes ?

Philippine : Nous devions travailler sur un projet d’innovation alimentaire. Pour ce faire, nous avons étudié les tendances et interrogé notre entourage ainsi que pas mal de personnes véganes sur ce qui leur manquait dans leur alimentation. Nous avons bien sûr eu comme réponses le fromage et la viande, mais il existe déjà pas mal de substituts pour ces produits. Et puis l’œuf est ressorti comme étant un vrai manque chez les véganes, notamment quand on voit qu’il est présent dans beaucoup de recettes de la gastronomie française : quiches, gâteaux, crêpes, omelettes, sauces… Et par ailleurs, nous avons aussi pris conscience que beaucoup de personnes étaient allergiques aux œufs. C’est ainsi qu’a germé l’idée d’un œuf cru végétal.

 

CT : Quels sont les avantages des Merveilloeufs par rapport aux autres tentatives de substituts, je pense par exemple à l’œuf dur végétal créé par des étudiantes italiennes ?

Sheryline : Notre œuf végétal est un œuf cru que l’on peut utiliser dans les recettes. Grâce à son côté liant, il imite parfaitement l’œuf animal. C’est un vrai atout pour les véganes et les allergiques qui jusqu’alors remplaçaient l’œuf par des substituts qui donnent des mets très secs.  

 

«Il y a une vraie carte à jouer sur les produits végétaux qui semblent être moins en lien avec des risques de crises sanitaires » 

 

CT : Percevez-vous des changements de comportements alimentaires liés à la crise du Covid19 et potentiellement porteurs pour votre innovation ?

Sheryline : Oui, tout à fait. Les citoyens sont davantage aux fourneaux ; d’ailleurs la consommation d’œufs a explosé dernièrement. Ce faisant, ils semblent plus soucieux de ce qu’ils achètent et consomment. En outre, de ce que l’on sait, la crise du Covid19 semble trouver son origine dans la consommation de produits animaux. C’est pourquoi, nous pensons qu’il y a une vraie carte à jouer sur les produits végétaux qui semblent être moins en lien avec des risques de crises sanitaires.

 

« Notre levée de fonds a pour objectif de lancer la première production des Merveilloeufs »

 

CT : Pouvez-vous nous dire quelques mots concernant votre campagne de crowdfunding ?

Sheryline : Alors, c’est une campagne de levée de fonds sur KissKissBankBank qui a pour objectif de financer la première production des Merveilloeufs en nous permettant d’effectuer des tests de qualité, de compatibilité et des tests microbiologiques pour la conservation. Pour le moment, les Merveillœufs se conservent au moins quinze jours au réfrigérateur mais nous souhaitons valider définitivement ces conditions. La campagne va également nous permettre de financer l’achat de matières premières et la recherche d’un emballage écologique. Ce dernier point est assez complexe. Initialement, nous souhaitions à la fois un emballage qui imite la forme d’une coquille, mais qui soit également étanche.

Philippine : Nous sommes également en train de travailler sur l’amélioration de la montée en neige de notre blanc d’œuf végétal. Actuellement, le blanc végétal fouetté donne une mousse tout à fait suffisante pour la préparation de gâteaux par exemple. Mais nous n’arrivons pas à des blancs en neige très fermes. Les réglages sont très minutieux car les améliorations sur la montée en neige peuvent détériorer la cuisson.

Sheryline : Pour notre campagne, nous avons un premier pallier à 8000 euros, même si nous espérons lever 15 000 à 20 000 euros. Notre levée de fonds s’échelonnera du 4 Mai au 5 juin 2020 sur KissKissBankBank.

Philippine : Enfin, nous remercierons nos contributeurs avec des packs cadeaux Les Merveilloeufs !

 

 

Si vous voulez tester en avant-première les œufs végétaux Les Merveilloeufs, n’hésitez pas à apporter votre contribution au développement de cette aventure !

 

 

Crédits image : Dorian Becker

 

Propos recueillis par Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob

 

 

 

Lire aussi