Label AgriO : distinguer les startups agri/agro en recherche d’investisseurs

Label AgriO : distinguer les startups agri/agro en recherche d’investisseurs

 

Le financement est le nerf de la guerre de beaucoup de jeunes startups du domaine agri/agro. A titre d’exemple, si les investissements dans les startups de la FoodTech ont augmenté en 2019, ce sont principalement les startups très matures qui ont capté les fonds, au détriment des jeunes pousses jugées plus risquées. D’où l’intérêt du label AgriO reconnu par le fonds French Tech Seed pour les startups agri/agro en recherche d’investisseurs.

 

Distinguer les startups à haut potentiel auprès des investisseurs

Le label AgriO est délivré par des experts des mondes agricoles, agro-industriels ou agroalimentaires à des startups à haut potentiel. Il vient parachever un accompagnement personnalisé et structuré, sur toute la chaîne de valeur, réalisé par les structures spécialisées du Consortium AgriO ayant mis en commun leur expertises. 

En distinguant ces startups, le label offre des garanties de viabilité des projets et entreprises sélectionnées et permet ainsi l’accès à de nouvelles sources de financement, publiques ou privées. Le label AgriO permet entre autres de solliciter jusqu’à 250 k€ sous forme d’obligations convertibles de la part du fonds French Tech Seed en co-financement. 

 

Booster l’écosystème avec des projets à forte valeur ajoutée économique, sociale et environnementale

L’initiative du Consortium AgriO a aussi pour objectifs de faire émerger des projets de startups à forte valeur ajoutée économique, sociale, et environnementale, à fort potentiel de croissance et d’accélérer le transfert et le développement de l’innovation portés par des acteurs industriels français. Le volet enseignement supérieur permettra également de mobiliser et d’intégrer à ces projets de nouvelles compétences portées par les étudiants et les jeunes diplômés des campus partie-prenantes. 

Ce faisant, l’initiative permet d’augmenter le flux et la qualité des projets de création d’entreprises, pour un écosystème français plus innovant, plus performant, plus collaboratif. 

 

Le Consortium AgriO, acteur essentiel du domaine agri-agro

Le Consortium AgriO a pour membres : INRAE (impliquant TWB, MGP, le CVT AllEnvi) et sa filiale de valorisation INRAE Transfert, AgroParisTech et sa SRC AgroParisTech Innovation, L’Institut Agro via son école interne Montpellier SupAgro, Agronov, Vitagora, IAR et Agri Sud-Ouest Innovation. 

En raison de leurs compétences et complémentarité́, les partenaires du Consortium AgriO sont des acteurs essentiels du domaine agri-agro pour : 

  • faire émerger des projets de startups à forte intensité technologique ;
  • identifier les startups à la recherche de financements ;
  • labelliser celles à plus fort potentiel avec ce label AgriO sectoriel ;
  • les aider à rencontrer des investisseurs privés adaptés (fonds d’investissement, business angels...). 

 

Le Consortium AgriO reconnu comme apporteur d’affaires par le fonds « French Tech Seed »

Le Consortium AgriO avait été sélectionné à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par Bpifrance et reconnu comme apporteur d’affaires « French Tech Seed » en février 2020. Le fonds d’investissement French Tech Seed, est doté de 400 M€ issus du Programme d’Investissement d’Avenir. Opéré par Bpifrance, ce fonds a vocation à soutenir les startups technologiques en phase de post-maturation, notamment des startups de la Deeptech et de moins de 3 ans. L’originalité du fonds repose sur un mécanisme d’apporteurs d’affaires labellisés et un effet de levier sur l’investissement privé. 

Cette reconnaissance « French Tech Seed » est attribuée pour une période de deux ans au consortium apporteur d’affaires. Durant cette période, le consortium AgriO devra être en mesure de démontrer sa capacité à s’assurer du caractère technologique, de la pertinence des projets d’entreprises et de leurs perspectives de développement, et également de la qualité des porteurs de projets. 

 

Lire le CP officiel

 

Crédits images : INRAE (copie d’écran)

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob

 

Lire aussi :