Capital Humain, Formation et Compétitivité : les ingrédients d’une recette réussie

Capital Humain, Formation et Compétitivité : les ingrédients d’une recette réussie

 

Un Guide pratique et un Livre vert pour inspirer les entreprises

A l’occasion du colloque « Capital humain et formation professionnelle : investissements pour la compétitivité » qui s’est tenu le vendredi 18 novembre 2016 au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), la Fédération de la Formation Professionnelle (FFP) a présenté deux outils à l’attention des entreprises.

 

 

Le guide pratique : « Capital Humain et Formation professionnelle : investir pour sa compétitivité »

Nous vivons un contexte de mutations accélérées. Les chaînes de valeurs des différents acteurs sont bousculées par l’innovation et de nouvelles pratiques. Le digital transforme la société, les entreprises et les métiers. Le développement des compétences est à la fois un facteur de reconnaissance professionnelle et de cohésion sociale.  

Dans ce contexte et plus que jamais, l’investissement dans le Capital Humain est un gage de performance, de compétitivité et de durabilité des entreprises.

Pour accompagner les entreprises dans leurs démarches de formation, la FFP a élaboré, sur mandat des Ministères de l’Economie et du Travail un Guide pratique en cinq étapes, de l’identification des besoins en compétences à l’évaluation de l’investissement de formation.

 

 

 

 

 

 

Un Livre vert : « La Formation change de dimension, les entreprises témoignent et proposent »

En complément du Guide pratique et toujours sous mandat des Ministères de l’Economie et du Travail, la FFP, propose aux entreprises de s’inspirer des témoignages recueillis dans le Livre vert.  

Ce dernier est une réflexion profonde sur les enjeux, les freins et les nouvelles pratiques et formes de formation. Elle a été menée à partir d’une série d’entretiens auprès d’entreprises de secteurs différents.

Capital humain et formation professionnelle sont au cœur des défis d’aujourd’hui et de demain. Ces enjeux appellent les entreprises à être agiles et innovantes, séduire et fidéliser les talents, apprendre à réapprendre pour s’adapter au marché en conservant l’employabilité des hommes.

Pour répondre à ces défis, des pratiques de formation émergent autour de trois dimensions que sont : la gouvernance et la stratégie ; le management ; et la formation.

Cette nouvelle culture de l’apprenance illustrée par de nombreux témoignages établit clairement le lien entre le "macro" - la stratégie de l’entreprise - et le "micro" - le fait que les collaborateurs soient à l’aise dans leur travail et puissent évoluer et s’épanouir.

Elle replace la formation et le capital humain au cœur des organisations.

 

Christelle Thouvenin pour WONDERFOODJOB.COM, site emploi-recrutement dans l’agroalimentaire