Du neuf dans l'oeuf !

Du neuf dans l'oeuf !

 

Après les substituts végétaux de viande, les « œufs végétaux » pourraient bientôt être commercialisés pour le plus grand bonheur des véganes et des personnes allergiques !

 

Les Merveilloeufs et tadam !

Ils sont présentés en prototypes dans une boîte d’œufs, et ont même une « coquille »… Ce sont Les Merveilloeufs. Les Merveilloeufs, ou plus précisément les deux co-fondatrices de cette start-up, Sheryline Thavisouk et Philippine Soulères, travaillent au perfectionnement d’une recette végétale d’un substitut d’œuf ressemblant le plus possible à l’original.

Contrairement aux autres substituts qui se présentent sous la forme d’œufs durs, la solution des Merveilloeufs est un substitut d’œuf cru en coquille. Il peut ainsi être incorporé à des recettes.

Une promesse d’omelettes, gâteaux, quiches, « œufs » au plat… pour les véganes, les végétariens, les flexitariens et les millions de personnes allergiques qui galèrent au quotidien pour élaborer des recettes en remplaçant l’œuf par « autre chose ».

 

Une hausse de la consommation d’œufs

La solution des Merveilloeufs en cours de développement semble promise à un bel avenir.  

D’abord parce que l’allergie à l’œuf fait partie des principales allergies alimentaires de l’enfant et que manque de bol, l’œuf est très présent dans la gastronomie française.

Ensuite parce que l’œuf connaît un renouveau depuis le confinement qui a remis les Français aux fourneaux. Les ventes sont en hausse et cette demande accrue ferait le bonheur des petits producteurs.

Enfin, parce qu’elle trouve un écho certain auprès des personnes soucieuses du bien-être animal. Si les consommateurs et donc les distributeurs vont aujourd’hui de plus en plus vers des œufs pondus par des poules élevées en plein air et/ou Bio, la durée de vie des poules (18 mois environ) reste néanmoins liées à leur productivité. Poulehouse est un des rares producteurs garantissant une fin de vie naturelle des poules. 

 

Du neuf dans l’œuf  avec les Merveilloeufs, donc !

 

Image : capture d’écran du site Les Merveilloeufs

 

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob

 

Lire aussi :