BREXIT : les conséquences agroalimentaires du divorce...

BREXIT : les conséquences agroalimentaires du divorce...

Le 24 juin dernier, l'Europe se réveillait incrédule face aux résultats du référendum britannique en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Europénne...

Quelles conséquences en matière agroalimentaire ?

 

Le Royaume-Uni : cinquième partenaire commercial de la France

Absorbant 14% des exportations agroalimentaires françaises, le Royaume Uni est le cinquième partenaire commercial de la France et réalise plus de 50 % de ses échanges commerciaux avec l'Europe. Nos exportations Outre-Manche sont principalement constituées de vins et spiritueux ; produits laitiers et fromages  ; et de viennoiseries et produits de la boulangerie qui tirent globalement les exportations de l'hexagone. La forte image française gastronomique de ces produits pourra-t -elle leur permettre d'enrayer les pertes mécaniques estimées à 500 millions d'Euros par l'agence Euler Hermès ?

Le temps des questions ... (qu'on aurait pu se poser avant ?)

Le vote en faveur d'une sortie des britanniques de l'Union Européenne pose plusieurs questions : Quelles en seront les modalités ? Comment sera gérée la transition ? Y aura-t-il un accord de libre échange avec l'Union Européenne ? Quels impacts du taux de change livre Sterling/Euro sur les échanges ?  De quelle manière les droits de douane directs et indirects affecteront-ils le commerce entre nos deux pays ? Les agriculteurs britanniques, privés à terme de 3,8 milliards d'Euros au titre de la PAC seront-ils aidés par une aide nationale ? Quel en sera le montant ? Quelles seront les répercussions sur la PAC et les autres politiques européennes questionnées par cette sortie ? Ces nouvelles contraintes seront-elles à termes, créatrices de nouvelles opportunités pour nos entreprises agroalimentaires qui sont parmi les plus innovantes  ?...

Photo : License creative commons - Flickr - Rich Girard

Pour en savoir plus :

 Christelle Thouvenin pour WONDERFOODJOB.COM