Bientôt des sushis de saumon végétal imprimé en 3D ?

Bientôt des sushis de saumon végétal imprimé en 3D ?

 

 

L’impression 3D permet entre autres de reproduire l’aspect et surtout la texture des substituts végétaux aux protéines animales conventionnelles. Après la viande, le poisson - et notamment le saumon - pourrait bientôt avoir son alternative végétale imprimée en 3D. Outre une option alimentaire supplémentaire offerte aux flexitariens, végétariens et véganes, il s’agit aussi d’une alternative à la surpêche et aux élevages intensifs de saumons dans un contexte d’explosion démographique… Robin SimsaTheresa Rothenbücher et Hakan Gurbutz , les trois fondateurs de Legendary Vish expliquent leur innovation alimentaire sur leur site et dans un article produit par Food Navigator.

 

 

Du saumon végétal qui imite les caractéristiques du poisson !

Il paraît qu’on ne pourra même pas dire la différence entre du saumon animal et du saumon végétal ! 

Grâce à Food Navigator, on en sait un peu plus sur la recette.

Le saumon végétal sera élaboré à partir de champignons, de protéines de pois, d’amidon et d’agar-agar. Il contiendra également de l’avocat ou des huiles de noix ou de graines riches en oméga 3, pour imiter les valeurs nutritionnelles du poisson conventionnel. Le goût du saumon sera reproduit à l’aide d’arômes et odeurs naturels produits par une entreprise spécialisée. 

Enfin, grâce à un procédé d’impression 3D spécial, le saumon végétal imitera l’apparence et la texture du saumon conventionnel, alternant une répartition réaliste de la chair orangée et des stries blanches. 

Ce procédé est une réelle avancée dans les substituts de poisson car les produits existants - croquettes de poissons par exemple - ne sont à ce jour pas « structurés » : il manque donc un élément organoleptique essentiel pour que l’on puisse « y croire ».

 

 

Marché, alimentation, préservation des océans et santé humaine

En dehors d’une utilisation sous forme de sushis, sashimis ou saumon fumé, on ne sait pas encore si un développement est nécessaire / prévu pour une utilisation du saumon végétal cuit. 

Mais l’innovation alimentaire reste intéressante, notamment si l’on considère l’explosion de la consommation de sushis ces 20 dernières années. Rien qu’en France, alors que le sushi était un met de « connaisseur » il y a encore 20 ans ; il est maintenant rentré dans le régime alimentaire de beaucoup de français, en particulier les jeunes et les urbains qui veulent une alternative rapide et saine aux fast-foods habituels.

Au niveau mondial, d’après l’Organisation Mondiale de la Santé, la consommation de poisson par habitant a explosé depuis 1960, en même temps que la population humaine. L’exploitation des mers et océans est à son maximum, complétée pas la pisciculture. Les poissons issus de ces deux options sont empreints des déchets que l’homme a déversés depuis des décennies dans la mer ou traitements médicamenteux qu’il utilise pour l’élevage : micro-plastiques, métaux lourds, antibiotiques…

Sans antibiotiques, avec une émission de gaz nettement inférieure et des besoins en énergie moindre, la solution de Legendary Vish a donc aussi pour vocation de permettre aux océans de se régénérer. Sans oublier l’option supplémentaire offerte aux flexitariens, végétariens, véganes ou à ceux qui se détournent des produits animaux suite à la crise du Covid19.

Reste à savoir quels effets éventuels ce type de produits ultra-transformés pourraient avoir sur la santé humaine.

 

Photo by Kelvin Zyteng on Unsplash

 

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob
 
Lire aussi :