2016 : Année Internationale les Légumineuses

Lentilles, haricots, pois, pois-chiches… seront à l’honneur tout au long de 2016, proclamée Année Internationale des Légumineuses par la soixante-huitième Assemblée Générale des Nations Unies.

Des cultures riches en protéines bon marché, économes en eau et bénéfiques pour l’environnement…

Ces plantes annuelles produisant des cosses contenant entre 1 et 12 graines et récoltées pour l’obtention de grains secs sont cultivées depuis le néolithique et fournissent une alternative bon marché aux protéines animales puisqu’elles contiennent 20 à 25 % de protéines contre 30 à 40% pour la viande et 10% seulement pour le blé.

Leur très faible consommation hydraulique a le double avantage de réduire l’empreinte en eau des cultures, mais aussi de pouvoir développer ces cultures dans des zones sèches. Pour preuve, il faut 50 litres d’eau pour produire un kilogramme de pois cassés ou de lentilles alors qu’il faut 4 325 litres d'eau pour un kilogramme de poulet, 5 520 litres pour un kilogramme de viande de mouton, et 13 000 litres d'eau pour produire un kilogramme de viande de bœuf !

Mais ce n’est pas tout, les légumineuses sont des plantes dont les propriétés fixatrices d’azote peuvent contribuer à accroître la fertilité des sols et avoir des effets bénéfiques sur l'environnement.

…mais une consommation en baisse, faute de production et du fait de l’augmentation des régimes alimentaires carnés…

Malgré tous ces avantages, la consommation des légumineuses est en baisse régulière depuis ces 10 dernières années, aussi bien dans les pays en développement où elles constituent pourtant 75% de l’apport alimentaire moyen que dans les pays industrialisés, où elles en représentent 25 %. D’après la FAO, cela pourrait en partie s’expliquer par une incapacité du secteur productif à suivre le rythme de la croissance démographique, ainsi que par une évolution dans de nombreux pays vers des régimes alimentaires basés sur la viande.

Promouvoir les légumineuses

Dès lors, et notamment dans la veine de la COP 21, on comprend tout l’intérêt de promouvoir leur culture d’un point de vue nutritionnel, économique et écologique.

Dans cette optique, l’Année Internationale des Légumineuses s’articulera autour d’une plateforme de partage d’informations des différents acteurs concernés et aura pour objectifs :

  • de sensibiliser l’opinion publique aux avantages nutritionnels des légumineuses dans le cadre d’une production vivrière durable, à l’appui de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ;
  • et de favoriser des rapprochements dans toute la chaîne de production de manière à mieux exploiter les protéines issues des légumineuses, à renforcer la production de légumineuses à l’échelle mondiale, à tirer un meilleur parti de la rotation de cultures et à trouver des solutions aux problèmes qui se posent dans le commerce des légumineuses.

Davantage d’informations sur le site de la FAO

Christelle Thouvenin pour WONDERFOODJOB.COM, site emploi-recrutement dans l'agroalimentaire