Votre partenaire recrutement dans l'Agroalimentaire

Personal branding sur LinkedIn : démarquez-vous dans la jungle !

Publié le 3 novembre 2021

Modifié le 17 novembre 2021

Approfondir un CV intéressant … En savoir plus sur un nouveau contact professionnel… Rechercher un expert… Faire de la veille professionnelle… Recruter un talent… Presque tous les chemins mènent à LinkedIn ! Mais comment se démarquer dans la jungle de LinkedIn ? Noémie Kempf, Brand and Content Strategist et créatrice de The Storyline, a donné quelques conseils en matière de personal branding lors de BIG 2021. C’est sur son intervention que nous nous appuyons en grande partie pour rédiger cet article que nous avons complété d’une liste de ressources.

Personal branding : devenez votre propre marque !

Utilisez les techniques marketing des marques pour valoriser votre profil

Tout d’abord, le personal branding consiste à promouvoir son profil en appliquant des techniques marketing similaires à celles utilisées par les marques.

Cette notion n’est pas nouvelle puisqu’elle apparaît dans la littérature dès 1937. Toutefois, le personal branding a pris un essor énorme avec le développement des réseaux sociaux. Aujourd’hui c’est un levier incontournable d’acquisition et de rétention de followers, talents, clients …

Priorité aux contenus et posts des personnes

Ainsi, que vous soyez indépendant ou salarié, le personal branding vous permet d’incarner votre propre marque pour créer un lien de confiance avec votre public cible. Il vous permet de vous positionner comme un expert sur des thématiques de prise de parole choisies en communiquant sur qui vous êtes et ce que vous faites. Ce faisant, le personal branding est une opportunité pour développer votre visibilité, votre notoriété et votre business. Comment ? En démultipliant les points de contacts via les réseaux de vos premiers contacts. Car LinkedIn, est, selon une étude de Hubspot, 277% plus efficace que les autres réseaux pour générer des prospects commerciaux.

A noter que LinkedIn privilégie les posts des humains et pages personnelles plutôt que ceux des entreprises. Favoriser la prise de parole des collaborateurs et dirigeants est donc une bonne manière de nourrir la marque-employeur d’une organisation. En effet, cela permet de dévoiler les coulisses de l’organisation et d’amener de la preuve sociale.

Personal branding : soyez visible dans la jungle de LinkedIn !

Mais concrètement, comment émerger parmi les millions de profils et propositions hétérogènes ? Comment vous démarquer parmi les vrais experts, les profils concurrents influents, les contenus narcissiques plus ou moins conséquents, les posts creux et des vidéos de chatons repostées depuis Facebook ?

Noémie Kempf recommande une approche méthodique, comparable à la manière de procéder d’une organisation en matière de stratégie digitale de contenu.

Listez vos objectifs, vos ressources et vos limites

Pour commencer, il convient de clarifier vos objectifs et vos ambitions via le personal branding. S’agit-il de renforcer votre profil ? De ramener des leads, ou prospects commerciaux ? De recruter des talents ? …

Et puis face à ces objectifs, il faut allouer des ressources et poser ses limites. Combien de temps êtes-vous prêt chaque jour ou chaque semaine à consacrer à votre activité sur LinkedIn ? Dans quelle mesure êtes-vous prêt à dévoiler un peu de vous et à engager publiquement votre image ? Acceptez-vous le risque de vous retrouver parfois, au détour d’un commentaire déstabilisant, dans une situation de vulnérabilité ?

Travaillez votre positionnement : niche, proposition de valeur différenciante, personnalité

* Être instantanément lisible et compréhensible

Ensuite, le cadre objectif / ressources étant posé, il s’agit de travailler votre positionnement. Le but ? Être immédiatement lisible et compréhensible par votre audience. N’oubliez pas que nous sommes dans un contexte où l’information arrive en continu. De plus, le cerveau a besoin de catégoriser les choses et les profils parce qu’il ne sait pas gérer la complexité. Il faut donc que votre audience comprenne instantanément qui vous êtes et ce que vous proposez. Un peu comme quand on fait son pitch. Pour ce faire, il convient d’identifier une niche et de travailler votre proposition de valeur.

La niche peut se trouver au croisement par exemple d’une thématique, d’un métier, d’un secteur, d’une expertise, d’une méthode… et d’une audience qualifiée. Quant à la proposition de valeur, elle concrétise l’intérêt que l’audience a à vous suivre, ce qui vous rend unique. On peut citer par exemple le positionnement d’Anne-Laure le Cunff au croisement des neurosciences et de la productivité. Elle enseigne aux travailleurs de l’économie du savoir comment en faire plus sans sacrifier leur santé mentale. Elle est identifiée comme leader d’opinion sur la thématique « La productivité sans burn-out ». C’est un exemple de personal branding très réussi.

* La personnalité comme ingrédient du positionnement

Mais nous ajoutons que dans cette recette du positionnement interviennent dans une plus ou moins grande mesure les ingrédients qui font votre personnalité. (D’où d’ailleurs le terme : personal branding.) Ce sont par exemple vos valeurs ; vos compétences personnelles ; vos qualités ; votre tempérament ; votre façon d’être au monde ; votre entourage … Ces derniers vont donner la touche personnelle au positionnement et contribuer à le rendre unique. Ils vont s’exprimer à travers votre manière de traiter un sujet ; le choix des mots ; l’utilisation d’exemples issus de votre expérience ; votre voix dans les podcasts ; votre tenue vestimentaire ; votre gestuelle ; votre intérieur si vous vous filmez depuis chez vous … C’est pour cela aussi qu’il faut bien anticiper à l’avance les limites de ce que vous donnez à voir de vous en termes d’image quand vous vous lancez dans l’aventure.

* Le calvaire des « multi potentiels »

Nous ajoutons également que le positionnement est sans doute l’étape la plus délicate et la plus douloureuse pour les personnes multi-potentielles, hybrides, atypiques ou celles qui jonglent entre différentes activités. Devoir s’amputer d’une partie de soi pour émerger via un algorithme est assez frustrant, voire rédhibitoire pour certaines personnes, parce que l’image projetée, tronquée, est trop éloignée de la réalité.

Cernez les attentes de votre audience cible

Et enfin, une fois les objectifs, moyens, limites et positionnement fixés, il convient de définir et d’ajuster via du test and learn, votre ligne éditoriale. Et pour cela, vous devrez cerner les attentes de votre audience cible. Petit à petit, il est question de vous positionner dans le quotidien de l’audience pour qu’elle ait envie de lire et d’interagir. Ce faisant, se posent des questions autour des sujets traités ; des techniques d’écriture ; de la régularité ; du format du contenu ; de l’heure de publication…

* Thématiques

Qu’est-ce que l’audience attend ? Sur quoi a-t-elle envie de s’engager ? Les contenus et thématiques pertinentes doivent tourner autour de votre proposition de valeur. Vous pouvez commencer à lister des sujets dans un calendrier éditorial à affiner au fur et à mesure sur la base des interactions et les Analytics de LinkedIn.

* Fréquence et heure de publication

A quelle fréquence poster vos contenus ? Là aussi, il faut affiner votre stratégie au fur et à mesure. Il vaut mieux toutefois commencer « petit » mais rester régulier, plutôt que de communiquer tous azimuts et s’épuiser en épuisant l’audience.

Quand poster vos contenus ? Pour savoir quand votre cible se connecte sur LinkedIn, une astuce consiste à envoyer des Inmails. L’heure à laquelle vos contacts vous répondront permettra de déduire à quelle heure ils se connectent sur LinkedIn. Vous pourrez ainsi mieux choisir l’heure pour publier vos contenus. Cependant l’heure du post est toujours un choix délicat. Un post moyen posté au bon moment avec les bons mots clefs (#) et les bons tags de personnes (@) peut faire un gros succès. Au contraire, un contenu de qualité mal posté peut faire un gros flop.  Par ailleurs, un contenu publié en heure de pointe peut aussi passer inaperçu dans le flot des autres publications.

* Format

Quel format choisir ? Un post au format AIDA (Attract – Interest – Desire – Action) directement sur LinkedIn ? Un article hébergé sur LinkedIn ? Un article hébergé sur un autre site ? Une vidéo ? Un podcast ? Un sondage ? Pour cela, il faut savoir si vous avez également des objectifs de référencement de site… Mais également quel type de support votre cible préfère consommer. Enfin, faites attention aux changements d’algorithme de LinkedIn. Par exemple dernièrement, il était recommandé de mettre les liens de redirection en commentaire plutôt que dans le post parce que LinkedIn n’aime pas que l’on sorte de sa plateforme.

Animez votre communauté 

Au fur et à mesure, en ajustant les prises de parole sur LinkedIn et en utilisant les bons mots clefs, vous gagnerez en visibilité. Cela pourra se concrétiser par davantage de demandes de connections, davantage de consultations de votre profil, puis des demandes d’intervention, de prestations, ou des propositions professionnelles. Le tout est d’y aller graduellement et de rester cohérent et authentique sur la durée.

Pour maintenir le cap, il vous faudra aussi apprendre à dire non à certaines demandes et à admettre vos limites face à certaines questions. Par ailleurs, comme pour toute communication de marque, vous pourrez booster votre communauté en proposant des cadeaux contre un abonnement à une newsletter ou un commentaire ou un vote ; des webinaires sur des sujets sexy ou avec des intervenants pertinents… Enfin, n’oubliez pas de rester au fait de ce qui se pratique en termes de marketing digital. Vous pourrez l’adapter à votre personal branding et ainsi attirer et convertir des followers en ambassadeurs, recruteurs potentiels, partenaires ou clients…

Des ressources pour peaufiner votre personal branding

Pour finir voici quelques ressources complémentaires et synthétiques sur le personal branding, le fonctionnement de LinkedIn et les bonnes pratiques.

Image par Gerd Altmann de Pixabay 

Christelle Thouvenin pour Wonderfoodjob